LOLITA

De Vladimir Nabokov
Editeur : Gallimard

Quatrième de couverture :Traduit de l’américain et préfacé par Maurice Couturier
Nouvelle traduction

« Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon péché, mon âme. Lo-lii-ta : le bout de la langue fait trois petits pas le long du palais pour taper, à trois, contre les dents.
Lo. Lii. Ta.
Le matin, elle était Lo, simplement Lo, avec son mètre quarante-six et son unique chaussette. Elle était Lola en pantalon. Elle était Dolly à l’école. Elle était Dolores sur les pointillés. Mais dans mes bras, elle était toujours Lolita. »

Lolita a été porté à l’écran par Stanley Kubrick (1962), avec Peter Sellers, Shelley Winters et Sue Lyon, puis par Adrian Lyne (1997), avec Jeremy Irons, Melanie Griffith et Dominique Swain.

           
VLADIMIR NABOKOV: L’éternel exilé

Par Didier Roth-Bettoni

Vladimir Nabokov est né le 22 avril 1899 à 4h 26 à St Petersbourg  dans une famille aristocratique et libérale qui cherche à faire évoluer le régime autocratique du tsar. Eduqué à l’européenne, le jeune Vladimir se passionne très tôt pour la littérature anglaise, notamment Oscar Wilde et Lewis Carroll, dont les influences seront essentielles dans son œuvre.

1919 Après la révolution soviétique, Nabokov suit sa famille en exil, d’abord à Londres (où il réalise une traduction en russe d’Alice au pays des merveilles…) puis à Berlin où son père est assassiné trois ans plus tard. C’est le début d’un exil qui ne s’arrêtera jamais et qui mènera l’écrivain à Paris puis aux états –Unis et enfin en Suisse où il mourra en 1977.

1923 A Berlin, Nabokov, qui écrit des poèmes depuis son adolescence, publie ses premiers essais dans les revues des émigrés russes, ainsi que deux recueils de nouvelles et plusieurs romans. Parmi ceux-ci, Le don, en 1937, sera le sommet de cette carrière en russe . mais au moins autant que ces premiers pas littéraires, ce qui marque cette vie berlinoise, c’est sa rencontre avec Vera Slonim qu’il épouse en 1925 et qui sera la compagne de toute sa vie, certains diront son double….

1940 Le couple Nabokov et leur fils Dmitri, s’installe aux Etats- Unis où Vladimir va enseigner le russe dans diverses universités avant d’être naturalisé en 1945. Il publie aussi son premier roman écrit directement en anglais, La vraie vie de Sebastian Knight.

1958 Après trois ans de refus de la part d’éditeurs américains scandalisé par son thème (la séduction d’un adulte par une nymphette) et de tentatives de censure en Grande- Bretagne et en France, Lolita est enfin publié aux Etats-Unis puis en France.
Le succès est immédiat et mondial, les droits en sont achetés par le réalisateur Stanley Kubrick qui en signe une adaptation superbe en 1962.

1977 Reconnu et célébré dans le monde entier, Vladimir Nabokov meut à Montreux, en Suisse, où il s’est installé dès 1960. Dix ans après sa mort, son fils publie l’enchanteur, une nouvelle rédigée par son père en 1939, qu’on croyait perdue et qui est en fait une sorte de première version de Lolita.

 

Remonter en haut de la page


Mireille Petit © - Tous droits réservés - 2009